Accueil Location Devenir propriétaire avec un achat immobilier sans apport personnel

Devenir propriétaire avec un achat immobilier sans apport personnel

Une maison et de l'argent

Généralement, lorsque l’on souhaite acheter un bien immobilier, que ce soit pour un investissement locatif ou non, la banque demande un apport avant d’accorder le prêt. Pour l’acquéreur, cela implique d’avoir un capital à disposition : un héritage ou simplement le fruit d’une épargne cumulée pendant plusieurs années.

Cependant, si vous souhaitez vous lancer dans ce projet d’achat sans apport personnel, sachez que cela n’est pas totalement impossible… Voici quelques conseils pour concrétiser votre accession à la propriété à crédit.

Tenter de demander un crédit immobilier classique sans apport personnel

Rien ne vous empêche de constituer un dossier de demande de crédit auprès d’un établissement bancaire, même si vous n’avez pas d’apport. Spontanément, on a tendance à croire que ce type de demande est systématiquement rejeté… Mais il n’en est rien.

Dans les faits, les banques prennent toujours le temps d’étudier votre situation financière de manière minutieuse. Si la vôtre considère que vous avez un profil sûr et stable et qu’il n’y a pas spécialement de risque à vous accorder un crédit sans apport personnel, elle est en mesure de valider votre demande.

Si vous avez des doutes sur vos capacités à négocier dans ce cas spécifique, sachez que vous pouvez aussi demander l’accompagnement d’un courtier pour ce projet.

Contracter des prêts destinés aux ménages modestes, pour faciliter l’accession à la propriété

Le Prêt Conventionné, avec un taux parfois plus élevé que celui des crédits immobiliers classiques, est accessible aux foyers plus modestes, parce qu’il peut être contracté sur une durée plus longue, y compris par des familles avec des revenus inférieurs à ceux demandés pour les prêts classiques. Le remboursement de ce crédit, grâce à sa compatibilité avec les APL, peut réduire l’effort financier nécessaire chaque mois.

Sous conditions de revenus, on peut également bénéficier du Prêt d’Accession Sociale, qui peut couvrir la totalité de l’achat, et donc permettre de devenir propriétaire sans apport. Attention, il s’agit d’un dispositif accessible uniquement aux foyers qui disposent de peu de moyens.

Utiliser le prêt à taux zéro pour remplacer l’apport

Si les banques demandent souvent un apport au moment d’accorder un crédit bancaire, c’est en réalité pour réduire le montant de l’emprunt. Cependant, il existe d’autres mécanismes pour diminuer ce montant, le tout sans apport personnel.

En effet, vous pouvez cumuler votre emprunt bancaire avec un prêt à taux zéro. Cette aide de l’État est accessible dans de nombreuses banques conventionnées, elle vous permet de financer une partie de votre acquisition sans intérêts.

Si vos revenus ne dépassent pas les plafonds préalablement fixés, vous pouvez recourir à ce dispositif susceptible de financer jusqu’à 20 % du projet.

Dans le même état d’esprit, il existe un prêt « Action logement » accessible aux salariés des entreprises adhérentes au Comité interprofessionnel du logement (CIL). Son montant peut aller jusqu’à 25 000 € et, là encore, venir remplacer l’apport qu’il vous manque pour acheter.

2 idées pour constituer un apport facilement

Vous préférez vous donner le temps de constituer un apport afin d’acheter, mais vous souhaitez y parvenir le plus rapidement possible ? Voici 2 idées qui devraient vous faciliter la tâche.

1. Ouvrir et alimenter un PEL

Le Plan Épargne Logement est un livret bancaire sur lequel vous pouvez régulièrement placer de l’argent afin de préparer votre apport, offrant un taux généralement plus intéressant que les autres produits très connus comme le livret A.

Une fois que vous avez récolté suffisamment d’argent sur votre PEL, vous pouvez vous en servir pour constituer votre apport et, de cette manière, réussir à trouver un prêt immobilier à un taux avantageux.

2. Mobiliser l’épargne salariale

De nombreuses entreprises proposent des dispositifs d’épargne salariale : n’hésitez pas à vous renseigner à ce sujet. Concrètement, à condition de placer une certaine somme sur un livret, votre employeur peut venir abonder la somme que vous avez versée.

Par exemple, certains livrets vous permettent, en plaçant 100 €, d’avoir un abondement de 300 € de votre employeur… Ce qui signifie que vous épargnez réellement 400 € pour un coût de 100 €.

L’épargne salariale peut vous permettre d’investir même si vous n’avez pas d’apport, car c’est l’argent présent ici qui va justement constituer l’apport.

Qui peut acheter sans apport personnel ?

Le plus souvent, ce sont les jeunes actifs qui cherchent à acheter sans apport. Toutefois, certaines personnes envisagent cela aussi parce qu’elles souhaitent conserver les placements qu’elles possèdent déjà.

Dans tous les cas, vous pouvez espérer investir sans apport personnel si vous disposez d’une bonne épargne susceptible de rassurer la banque. De plus, vous devez être particulièrement scrupuleux au moment de constituer votre dossier, afin de vous donner toutes les chances de renforcer votre candidature. N’oubliez pas de présenter votre avis d’imposition, mais aussi vos relevés de comptes ou encore vos bulletins de salaire.

Sachez qu’il est préférable d’avoir une situation professionnelle bien stable, et idéalement un CDI, pour investir sans apport. Veillez également à ce que les mensualités du prêt ne dépassent pas un tiers de vos ressources totales, sans quoi l’endettement risque de trop peser sur votre pouvoir d’achat.

Articles similaires